Dépollution électromagnétique

Diagnostic-Conseil | Hygiène de vie en environnement électromagnétique

Qu’est-ce que la glande pinéale ?

La glande pinéale a la forme d’un pignon de pin d’où son nom venant du latin « pinea » qui veut dire pin. La glande pinéale est située au centre du crâne mais ne fait pas partie du cerveau. Elle n’est donc pas protégée par la barrière hémato-encéphalique. *
Cet organe est celui qui reçoit le plus gros afflux de sang après les reins. Le flux sanguin entraîne le dépôt dans la glande de minéraux qui, par accumulation, finissent par la calcifier.
La glande pinéale gère les cycles d’éveil et de sommeil (voir vidéo ci-dessous). La glande pinéale capte les vibrations du spectre électromagnétique traduisant nos émotions et pensées. Elle est intérieurement tapissée de cristaux d’apatite qui font rebondir les ondes magnétiques reçues afin de les piéger.
En 1988 le chercheur Vaul Heart a découvert que la glande pinéale était un organe sensoriel qui convertissait l’onde magnétique en neurochimie. En tant que capteur d’ondes, elle coordonne nos bio-rythmes avec les fréquences provenant des planètes.
La glande pinéale est située à l’endroit même où est créé le liquide céphalo-rachidien. C’est là que se trouve les cellules du système nerveux central.
La nuit, en l’absence de lumière, elle sécrète la mélatonine, puissant anti-oxydant de l’organisme, et ce de 22h à 6 h du matin.
La mélatonine est fabriquée à partir de la sérotonine issue elle-même d’un acide aminé : le tryptophane.
Le corps produit de la sérotonine lors de l’exposition journalière à la lumière naturelle : il est conseillé d’exposer ses yeux et sa peau à la lumière naturelle entre 20 min et 2h par jour.

* Le cerveau contient par endroits des cristaux de magnétite dont la polarité change lorsqu’ils sont soumis à un champ magnétique de basse fréquence comme le signal domestique alternatif de fréquence 50 Hz. Ceci désoriente complètement le fonctionnement des cristaux de magnétite en ouvrant la barrière hémato-encéphalique.
«  DES AIMANTS DANS LE CERVEAU

Biologie - Juillet 1992

Disposer d'un certain magnétisme personnel va peut-être avoir une base scientifique avec la récente découverte de particules magnétiques dans le cerveau humain. La question qui passionne les biologistes c'est à quoi peuvent bien servir ces petits aimants qui peuplent notre cerveau ? Des minuscules cristaux de magnétite, un oxyde de fer très répandu, ont été isolés dans le cerveau par une équipe de chercheurs de l'Institut de Technologie de Californie à Pasadena dirigée par Joseph Kirschvink. Ces cristaux qui mesurent environ 10 nanomètre de long (soit seulement 10 millionièmes de millimètre) se retrouvent en quantité plus importantes dans certaines zones du cerveau. Leur concentration varie de 4 nanogramme par gramme de tissus cérébral en moyenne à 70 nanogramme dans les méninges, les membranes qui recouvrent le cerveau. Ce qui représente 5 millions de cristaux magnétiques par gramme de tissus, formant des agrégats de 50 à 100 particules. Plus étonnant encore ils ont la même forme que ceux découverts chez les bactéries et résulteraient d'un processus biologique interne. Quelle peut-être leur utilité ? On a déjà trouvé de la magnétite chez les pigeons, les saumons, les abeilles et on pense que ces cristaux servent de boussoles pour aider ces animaux à s'orienter par rapport au champ magnétique terrestre. Mais chez l'homme ? peuvent-ils servir de stockage temporaire du fer ou sont-ils un vestige des systèmes de guidage des bactéries ou des oiseaux migrateurs ? Certains chercheurs pensent que ces cristaux peuvent être affectés par les faibles champs magnétiques qui nous environnent en permanence comme ceux produits par des lignes à haute tension ou des appareillages électriques, séchoirs, rasoirs, couvertures chauffantes ou écran d'ordinateurs. Il existe à ce sujet une controverse sur les effets biologiques des champs électromagnétiques à basse fréquence. Il est fort probable que les petits aimants de notre cerveau vont relancer le débat ! » 
Source : ici

Pourquoi détartrer la glande pinéale ?

L’eau du robinet et la plupart des eaux en bouteilles contiennent souvent trop de fluor (voir tableau des eaux en bouteilles), mais c’est aussi le cas de la plupart des dentifrices et certains médicaments tels le Prozac (30% de fluor !). La glande pinéale contient la plus grande concentration de fluorure dans le corps. Lors d’une IRM la glande apparait comme un morceau de calcium ! La calcification est l’accumulation du phosphate de calcium dans le corps. Arthrite, AVC, sont liés à une trop grande accumulation de calcium dans le corps. L’eau du robinet et l’alimentation à base de produits industriels transformés sont des causes évidentes d’une surcharge en calcium.

La glande pinéale pourrait être la partie la plus importante de notre système nerveux dans son ensemble, elle est remplie de cristaux d’apatite auxquels s’accrochent les minéraux acheminés par l’afflux de sang dans la glande. Cette calcification perturbe voire inhibe le bon fonctionnement de la glande. Les effets de cette calcification sont la dépression, l’anxiété, la schizophrénie, une baisse de production de mélatonine, production qui s’effectue de 22h à 6h du matin en réponse à l’absence de lumière (voir vidéos ci-dessous). La mélatonine intervient dans la protection du système nerveux et dans le maintien des défenses immunitaires. Si vous manquez de mélatonine, voici des aliments qui vont soutenir sa production car ils contiennent du tryptophane, un acide aminé essentiel dont dérive la sérotonine servant à la production de mélatonine : bananes, oeufs, noix, noisettes, tomates, laitue, pommes de terre, persil, dattes, graines de courges…
Puissant anti-oxydant, la mélatonine aide à prévenir l’apparition des cancers.
La calcification de la glande pinéale va perturber la sécrétion de la mélatonine. Voilà pourquoi il convient de la détartrer.

Comment décalcifier la glande pinéale ?

Vous l’aurez compris, en tout premier lieu il convient de supprimer l’apport de calcium (surtout inorganique provenant des eaux en bouteilles et de l’eau du robinet), supprimer les différentes sources de fluor puisqu’il nuit fortement à la glande pinéale (eaux en bouteilles, eau du robinet, plats cuisinés industriels, dentifrices).
Parmi les aliments permettant d’éliminer les résidus de calcium et de métaux lourds dans le corps notons :
- coriandre et persil
Voici une recette simple à appliquer en cure : une botte de persil et une botte de coriandre, passer le tout à l’extracteur de jus, ajouter de l’eau et mettre au frais. Boire ce jus durant la journée.
- La chlorelle, utilisée pour ses fibres qui peut être consommée avec du psyllium blond, pour entraîner le métaux lourds hors du corps.
- Le magnésium : il inhibe l’absorption du fluor dans les cellules (le chocolat noir en poudre est une bonne source de magnésium, idem pour les amandes). On peut aussi l’absorber via un bain de pieds avec du chlorure de magnésium dans l’eau chaude. Le chlore n’est pas absorbé par la peau.
- Le borax (borate de sodium) en dose homéopathique aide à la détoxination de la glande pinéale : borax 30 CH, Boiron.

Rappelons que tout ceci vise à régulariser la production de mélatonine, le plus puissant anti-oxydant de notre corps.
Enfin nous ne dirons jamais assez les bienfaits de l’eau distillée, légèrement acide (ph 6,8) pour décalcifier l’organisme ce qui inclut bien entendu la glande pinéale. (voir bio-compatibilité de l’eau distillée)

Voir nos conseils d’alimentation pour réduire l’impact des ondes sur l’organisme et maintenir de bonnes défenses immunitaires.

Comment stimuler la glande pinéale ?

D’abord il vous faut éviter de consommer des produits industrialisés : ils sont chargés de composés dangereux, (additifs alimentaires, colorants artificiels, exhausteurs de goût). Les plus dangereux sont l’aspartame et le glutamate monosodique. Vous trouverez une multitude d’articles sur la dangerosité de ces deux additifs alimentaires. Les noms des additifs commencent par E, ex: E951 (aspartame), E621 (glutamate monosodique).

Une alimentation saine va bien évidemment contribuer à stimuler la glande pinéale pour l’amener à un fonctionnement optimal.
L’idéal est l’alimentation végétale, vivante, à base de graines germées (super complexe de vitamines). Les verdures en abondance, les fruits, les légumes, le jus d’herbe d’orge et de blé, les graines oléagineuses, fruits secs (amandes, noix, noisettes, figues sèches, raisins secs), le citron (dont l’acidité aidera la décalcification de la glande), ail, curcuma, betterave (contient du bore, efficace pour le détartrage de la pinéale).
Essayez en particulier les semences d’ortie et le vin rouge (riche en tryptophane). L’ortie est une plante aux propriétés incroyables, jugez plutôt :
« La feuille d'ortie contient des quantités très importantes de caroténoïdes (6 différents, dont le β-carotène), d'acide folique (vit. B9), de vitamines C et E, de Calcium, Fer, Magnésium, Zinc, Bore et Sélénium. On y trouve aussi, en quantité moindre, des vitamines B1 (thiamine), B2 (riboflavine), B3 ou PP, B5 (acide pantothénique), B6 (pyridoxine), D et K, ainsi que de nombreux minéraux : Manganèse, Sodium, Cuivre, Soufre, Iode et Chrome.
Observons que le Calcium est associé au Bore, qui facilite son assimilation, ce qui fait de l'ortie un complément alimentaire intéressant en prévention de l'ostéoporose. Tandis que le Fer est associé à la vitamine C, qui favorise son absorption par l'organisme.

La feuille d'ortie contient aussi en forte quantité 18 acides aminés différents (sur 20 existants), dont les 8 acides aminés essentiels (isoleucine, leucine, lysine, méthionine, phénylalanine, thréonine, tryptophane et valine) nécessaires au développement de l'organisme. A titre de comparaison, les céréales sont toutes déficientes en lysine (certaines également en tryptophane), tandis que les légumineuses sont déficientes en méthionine. La feuille d'ortie, elle, contient les 8 acides aminés essentiels en proportions harmonieuses, ce qui en fait un aliment complet.

La feuille d'ortie contient encore, entre autres, de la chlorophylle en quantité importante, de la Silice, des flavonoïdes (quercitine), de la sécrétine (hormone stimulant l'activité du pancréas). Certains sont des composants rares, comme la choline acétyl-transférase, enzyme synthétisant l'acétylcholine, la grande ortie étant la seule plante connue à posséder cette enzyme. Si l'on n'en était pas encore convaincu, c'est bien la preuve que l'ortie n'est pas une plante comme les autres.

En fait, l'ortie est à elle toute seule un complexe de vitamines et minéraux naturels, qui plus est, complet et mieux équilibré que les produits de synthèse vendus en pharmacie. Plus besoin d'acheter des cocktails d'anti-oxydants style : vit. A, C, E + Sélénium et Zinc. Ils sont tous dans l'ortie.
Les vitamines et minéraux contenus dans l'ortie sont ceux dont l'homme moderne est le plus souvent carencé, du fait de son alimentation industrielle dénaturée : calcium, fer, magnésium, sélénium, vitamine C etc.
Comment voir dans l'ortie une ennemie ? Elle n'est là que pour nous soutenir ... et peut-être aussi pour nous faire prendre conscience de nos erreurs. »
Source : urticamania - La tribune de l’ortie
Dans 100 grammes de feuilles d'ortie fraîche, on a la totalité des Apports Journaliers Recommandés de calcium et de fer, ainsi que 6 fois les A.J.R. de pro-vitamine A et 4 fois ceux de vitamine C.

En somme l’ortie est un super anti-oxydant ! Elle n’est pas polluée par les pesticides car elle pousse surtout en milieu sauvage.

Précisons en outre que les éléments minéraux de l’alimentation Bio-végétale sont 100% bio-disponibles et donc bio-compatibles. Ils ne sont donc pas stockés par l’organisme, mais consommés ou expulsés (en cas de trop-plein via l’urine).
Enfin pour terminer cette rubrique sur la glande pinéale, nous dirons que la mélatonine fabriquée par la glande pinéale est distribuée à tout l’organisme durant la nuit, et qu’on la retrouve même dans l’urine du matin. N’oubliez pas que la mélatonine est l’anti-oxydant le plus puissant de l’organisme. En Orient le procédé consistant à consommer la première urine du matin est connu sous le nom d’Amaroli.
Selon certains auteurs, ce serait une source de jouvence. Rappelons que l’urine est totalement stérile, elle est issue de la filtration du sang par les reins. D’aucuns pensent qu’elle contiendrait des cellules souches capables de restaurer toute cellule de l’organisme. Beaucoup associent Amaroli à une alimentation végétale, car le goût serait paraît-il bien meilleur. (Voir le livre de John Armstrong).
Si vous êtes carencés en mélatonine, la meilleure source gratuite de surcroît est votre propre urine du matin.

Dans le même registre on pourrait évoquer le jeûne. Ce procédé de régénération de l’organisme est tout simplement naturel. L’état naturel de l’organisme est l’état de pleine santé. Lorsque l’on pratique le jeûne, l’organisme tend à revenir à cet état de pleine santé parce qu’on le laisse faire sans le surcharger. Remarquez comme une personne qui lutte contre une maladie, s’abstient de manger. Lorsque l’appétit revient, c’est en général signe de guérison. Les micro-jeûnes de 16h sont particulièrement efficaces (sautez le dîner). Nous vous laissons en découvrir plus sur les vertus du jeûne car les articles et informations ne manquent pas. Il va de soi que cette information ne constitue pas un avis médical. Le jeûne est une chose mais la carence vitaminique et minérale en est une autre. Aussi si vous êtes carencé(e), commencez par recharger votre organisme de bons nutriments, par une alimentation vivante.

Merci de votre lecture !