Dépollution électromagnétique

Réseau de prestataires indépendants | Conseil en environnement électromagnétique

La 5G

Stacks Image 51
D’incroyables progrès ont été réalisés dans le domaine de la technologie du sans-fil en une quarantaine d’années seulement. De fait, nous sommes sur le point de passer à la cinquième génération des communications sans fil : la 5G.
La 5G transformera profondément les télécommunications sans fil, en ouvrant la voie au réseau des générations futures qui comprendra plus d’appareils et permettra des communications plus rapides et de plus grandes vitesses.
La 5G apportera des percées dans trois domaines clés : la connectivité, la latence et la largeur de bande.
- La connectivité a trait au nombre d’appareils qui peuvent communiquer entre eux, et il y en a déjà plus de cinq milliards. Bref, nous sommes plus branchés que jamais, mais d’ici 2020, leur nombre devrait atteindre de 50 à 100 milliards à l’échelle mondiale.
- La latence, ou le temps de réponse, désigne le laps de temps qu’il faut à un appareil, entre l’envoi et la réception de données. Pour la transmission sans fil de données avec la 5G, il faudra environ une milliseconde, soit un millième de seconde au lieu de 50 millisecondes avec l’actuelle 4G.
- Une plus grande largeur de bande pour la 5G permettra de très grandes vitesses de téléchargement pour les nouvelles applications, comme la lecture vidéo en continu 360 degrés et 3D.

La 5G sera donc un réseau totalement nouveau et polyvalent, assurant l’interface avec toutes les générations actuelles et en évolution des technologies sans fil à venir. Plus rapide et plus souple, il permettra la connexion de milliards de nouveaux appareils entre eux.

Le seul hic c’est que la technologie 5G nécessite l’installation de nombreuses antennes très rapprochées les unes des autres.. et il s’agit d’un signal pulsé comme la 2G et la 4G ! Nous parlons aussi d’ondes millimétriques qui nécessiteront l’installation d’antennes très rapprochées, tous les 100m à 200m !!!
De plus, 4 bandes de fréquences sont prévues : 700 MHz, 1400 MHz, 3,6 GHz et 26 GHz !!!

La fin programmée des zones blanches s’accompagnera donc d’une technologie beaucoup plus puissante que la 4G et qui, si l’on en croit le Professeur Martin L Pall est juste la technologie la plus nocive qui soit !

Un important professeur de biochimie met en garde: La 5G est « l’idée la plus stupide de l’histoire du monde »

Stacks Image 49
Le déploiement international de la technologie sans fil de cinquième génération (5G) est en cours malgré l’opposition de plus en plus vive des scientifiques et des professionnels de la santé, qui tentent désespérément de nous avertir des dangers bien documentés de la 5G. Le gouvernement et les industries impliquées dans le déploiement de la 5G n’ont aucune préoccupation pour la sécurité publique car cette technologie promet d’être exceptionnellement rentable, tout en précipitant tout le monde dans cette technocratie émergente.

S’ajoute à la dissidence, Martin L. Pall, docteur et professeur émérite de biochimie et de sciences médicales de base à la Washington State University. Dans une étude et une présentation, il examine de plus près la technologie 5G et lance un avertissement majeur pour nous tous.
« Installer des dizaines de millions d’antennes 5G sans un seul test biologique de sécurité doit correspondre à l’idée la plus stupide que quelqu’un ait jamais eu dans l’histoire du monde. » – Martin L. Pall, PhD
Le rapport propose 4 explications pour lesquelles la 5G est nettement plus dangereuse que les générations précédentes de technologie sans fil, signalant:
« La 5G devrait être particulièrement dangereuse pour chacune des quatre raisons suivantes:
- Le nombre extraordinairement élevé d’antennes prévues.
- La très grande quantité d’énergie qui sera utilisées pour assurer la pénétration.
- Les niveaux de pulsation extraordinairement élevés.
- Les apparentes interactions de haut niveau de la fréquence 5G sur des groupes chargés comprenant probablement les groupes chargés du capteur de tension. »
Il commence par parler des directives de sécurité actuelles pour les technologies 2g / 3g / 4g, en soulignant à juste titre que les directives approuvées par le gouvernement ignorent les effets indésirables qui se produisent à des doses ou expositions inférieures auxdites directives. En d’autres termes, comme le souligne Pall, ils sont aberrant en matière de sécurité.
M. Pall n’est qu’un des nombreux professionnels émettant le même avertissement, mais le déploiement progresse sans retard. Martin Blank, du Département de physiologie et de biophysique cellulaire de l’Université de Columbia, résume ici son évaluation.

« Nous avons créé quelque chose qui nous fait du mal et cela nous échappe. Avant l’ampoule d’Edison, il y avait très peu de rayonnement électromagnétique dans notre environnement. Les niveaux actuels sont plusieurs fois supérieurs aux niveaux de base naturels et augmentent rapidement en raison de tous les nouveaux appareils émettant ce rayonnement. En termes clairs, ils endommagent les cellules vivantes de notre corps et tuent beaucoup d’entre nous prématurément. » – Dr. Martin Blank

La docteure Sharon Goldberg, médecin et professeure, commente la 5G en s’adressant au Sénat américain.

« Le rayonnement sans fil a des effets biologiques. Point final. Ce n’est plus un sujet de débat lorsque vous consultez PubMed et la littérature examinée par des pairs. Ces effets sont visibles dans toutes les formes de vie; plantes, animaux, insectes, microbes. Chez l’homme, nous avons maintenant des preuves évidentes du cancer: il n’y a pas de doute que nous avons des preuves de dommages à l’ADN, de la cardiomyopathie, précurseur de l’insuffisance cardiaque congestive, des effets neuropsychiatriques… La 5G est une application non testée d’une technologie que nous savons nuisible; nous le savons de la science. Dans les universités, on appelle cela la recherche sur des sujets humains. » – Dr. Sharon Goldberg

Enfin, Claire Edwards, membre du personnel de l’ONU, a lancé cet avertissement fort aux membres de haut rang des Nations Unies, qualifiant la 5G de « guerre contre l’humanité »: